Les missions Jésuites

Une semaine s’est déjà écoulée lorsque nous quittons avec beaucoup de peine notre ami Etienne, le domaine de Hueso Cue, notre adorable compagnon Négrito, le joli village de Paso de la Patria. Mais, il ne nous reste plus beaucoup de temps avant l’embarquement et notre programme n’est pas tout à fait achevé. La vie des voyageurs est faite aussi, de belles rencontres et de séparations douloureuses.

MissionsJesuite.JPG

Peu après notre départ, le long de la nationale 12 où les fourmilières sont impressionnantes et nombreuses nous avons la stupeur de voir traverser un gros crocodile devant le camping-car. Tellement surpris que nous n’avons pas eu le temps de faire la photo et nous nous sommes par la suite ratés tous les panneaux qui signalaient justement la possibilité de faire ce genre de rencontre.

Sur la terre rouge des environs de Posadas on croise beaucoup de touffes de bambous énormes, des forêts d’Eucalyptus, des Pins, des cultures de papayes, de manioc, de thé et surtout de mate, la boisson ‘typique’ d’Amérique Latine ; puis, nous atteignons la régions des missions Jésuites.

MissionsJesuite1.JPG

Au XVII siècle, les Jésuites établirent au Nord du rio Paranà , une trentaine de missions réparties sur les territoires argentin et paraguayen afin « d’évangéliser les « Guarami », peuples indiens nomades. Nous visitons les vestiges de San Ignacio Mini, les mieux conservées et classées au Patrimoine Mondial de l’Humanité. Un monastère, une cathédrale de 60 mètres de longueur dont l’épaisseur des murs atteignait 2 m, des pierres gravées par des artisans Guarami, de nombreux logements, des cuisines, des ateliers (etc), les cimetières (puisqu’on enterrait séparément hommes, femmes, enfants et bébés)(etc). Les Jésuites et des milliers d’Indiens vivaient dans ce village en grès rouge, aux proportions gigantesques avant que les conflits de religion et des royaumes d’Espagne et du Portugal conduisirent à la fin irrémédiable de ces colonies 100 ans plus tard. Un site impressionnant et pour une fois, des explications en Français ; des reconstitutions photographiques, une maquette générale dans un petit musée original sur la vie des Jésuites et des indiens Guarami, le tout dans un superbe parc arboré et la forêt en toile de fond.