Il était un jardin ...

Il était un jardin…

qu’on appelait « les îles Galápagos » ou un rêve devenu réalité lorsque l’avion atterrit à l’aéroport de San Cristobal. La pureté des paysages naturels, la faune plus que surprenante, la flore richissime : nous sommes au paradis. Des grosses tortues marines qui se déplacent élégamment dans les fonds limpides à celles de terre qui vivent paisiblement dans des zones désormais protégées ; des colonies de lions de mer dont certains peuvent atteindre 250 kg et des otaries qui se promènent, se prélassent, se câlinent sur les extraordinairs plages de sable blanc , se détendent n’importe où dans les villes mais de préférence sur les bancs publics et sur les bateaux amarrés, ou bien encore nagent souplement parmi les touristes ; des centaines d’ iguanes marins et terrestres nullement agressifs, aux couleurs totalement différentes : noir, rouge et bleu , beige et gris ou jaune qui adorent se prélasser au soleil « comme des lézards », nager dans les baies transparentes et se réunir à l’ombre de quelques arbres ; d’autres lézards beaucoup plus petits se déplacent « en volant » et leurs couleurs surprenantes changent selon le milieu ambiant.

Galapagos002.jpg

Galapagos013.jpg

On voit de gros crabes rouges et bleus, des « pingouins manchots » petits mais très agiles dans l’eau qui se reposent ensuite sur les rochers, et une immense variété d’oiseaux superbes : des fous à pattes bleus, des frégates ‘magnifiques’ dont le mâle gonfle sa gorge rouge pour attirer l’attention des femelles, des albatros, des pélicans, des cormorans et bien d’autres espèces toutes aussi splendides.

Galapagos028.jpg

Galapagos064.jpg

On nage avec palmes masque et tuba dans des eaux turquoises et claires passant de un à vingt mètre sans s’en rendre compte tellement les fonds sont beaux et les poissons nombreux : on frôle des raies Mantas grandioses, des raies tigres dangereuses mais tellement gracieuses, des requins marteaux impressionnants, des poissons tropicaux aux couleurs vives, des coraux et des fonds merveilleux ; des squales plus grands que nous nous croisent tranquillement sans éveiller en nous la moindre crainte tellement nous sommes fascinés par ce que l’on voit.

Galapagos056.jpg

Galapagos035.jpg

Lorsqu’on n’est pas dans l’eau on se promène sur les îles et malgré le soleil brulant on découvre des paysages volcaniques étonnants (coulées de lave lisse ou amas de rochers découpés), des sites réputés dont la fameuse post office de Floreana qui remonte à l’époque des baleiniers (les gens de passage prennent le courrier des villes ou pays de leur destination), une lagune d’eau douce où viennent se nourrir des flamants roses, des mangroves peuplées d’animaux, des falaises abruptes, des geysers impressionnants et des plages idylliques où les seules marques sur le sable sont celles des animaux et notamment celles des tortues qui vont creuser leurs nids dans les dunes, des plantations de café, de canne à sucre, des villages sereins (etc).

Galapagos022.jpg

Galapagos008.jpg

C’est vraiment merveilleux. Nous avons visités six îles, profités d’un temps idéal et bénéficiés à bord de l’Estrella del Mar, d’un service, d’un hébergement, de repas et d’une organisation sans faille dans un groupe de 15 personnes très sympathiques ; cette croisière parfaite nous laissera à tous les quatre des souvenirs intarissables et une seule envie, celle d’y retourner avec nos enfants.