Mindo

Mindo22.JPG

Comme nous vous l’avions déjà dit dans le premier paragraphe concernant l’Equateur, ici la nature est exubérante ; rien d’étonnant avec le climat tropical chaud et humide et l’influence des Andes. Nous sommes à l’orée de la forêt amazonienne et la végétation est très abondante. Les plantes sont gigantesques, les fleurs sublimes, de toutes sortes et de toutes couleurs, les arbres variés et grandioses : des crotons aux feuilles rouges, jaunes et orangés, des balsas, sortes d’énormes roseaux (qui servent à la construction de radeaux, de charpentes et tant d’autres choses, des hévéas (arbre à caoutchouc) démesurés, des néfliers fructueux, des palmiers prodigieux, des orchidées sauvages, des arbres fougères (etc) c’est sublime.

Mindo38.JPG

A Mindo, tout petit village au milieu de cette forêt dense, nous prenons une tyrolienne motorisée qui survole la canopée et nous laisse sur un versant où après une heure de marche nous découvrons de magnifiques cascades parmi cette jungle verdoyante. Beaucoup d’émotions et de sensations dans cette aventure inoubliable. C’est dans cette région, qu’ont élu domicile des milliers de colibris (une vingtaine de races). Ils virevoltent dans les jardins où sont installées des « mangeoires » afin de mieux les observer : merveilleux petits oiseaux aux couleurs chatoyantes, capables de faire « du surplace » grâce à la vitesse de leurs battements d’ailes et au contraire de voler à une vitesse fulgurante. Nous passons des heures à les admirer et à tenter la photo « divine ».

Mindo31.JPG