Ibarra

Le cratère de Pululahua est presque en face le site du milieu du monde, il mesure 4 km de périmètre pour 300 mètres de profondeurs ; au fond, on aperçoit quelques maisons et des champs de cultures où les habitants n’accèdent que par un chemin de terre qui serpente à travers la montagne.

Ibarra17

En nous dirigeant vers Mindo, nous nous arrêtons dans l’usine à gaz Agipgaz afin de faire remplir notre bouteille argentine car ici en Equateur le détendeur n’est pas le même. Merci à Fred et Nathalie pour ce bon renseignement qui nous permettra de tenir jusqu’à notre retour au Pérou.

Nous partons maintenant pour Ibarra, dite la ville blanche (couleur des maisons ou nom donné par les noirs en désignant la ville habités par les blancs ?) cernée de paysages tropicaux magnifiques. Nous nous régalons d’arpenter les rues piétonnes animées, de contempler les monuments coloniaux majestueux, de déguster les plats typiques et les glaces locales, puis de nous reposer sur les places arborées où nous découvrons des variétés de plantes gigantesques et magnifiques.

Ibarra9

Nous ferrons ensuite le tour complet du lac Yahuarcocha, où nichent des centaines d’oiseaux entre les roseaux et les jacinthes d’eau fleuries ; on peut se promener sur le lac dans de rigolos pédalos et déguster de délicieux poissons frits dans les multiples guinguettes qui bordent la route en admirant les montagnes verdoyantes alentours, les champs d’arbres à tomates, (etc).

Ibarra12

Le jour de la Saint Valentin est très fêté ici aussi et partout dans les rues les roses sont à l’honneur ; il faut savoir que l’Equateur produit les plus belles roses du monde (les plus grosses) grâce aux conditions climatiques et à l’altitude, aussi en longeant les nombreuses propriétés de la région, l’envie nous a poussés à visiter une usine d’expédition. Nous nous sommes promenés dans les hectares de rosiers sélectionnés par couleur, et avons écouté attentivement les explications de notre hôte en nous extasiant devant la beauté des boutons et la longueur des tiges (pas moins de 1 mètre) Vous pourrez partager notre enthousiasme en découvrant dans la galerie photos les quelques bouquets que nous avons photographiés. Un enchantement.

NB : les bourgeons de roses sont recouverts d’une pochette en papier afin que les champignons n’abiment pas les pétales.