Milieu du monde et Otavalo

A une dizaine de kilomètres de Quito se trouve la petite ville de Calderon où l’on fabrique des figurines en massepain très travaillées, colorées et vernies qui servent de cadeaux ou de décoration de Noël et autre.

Otavalo12

Un peu plus loin, on croise la ligne de l’Equateur. Deux sites lui sont consacrés : l’un touristique où a été construit un monument (qui se situe en fait à 250 m du passage réel de la ligne), bordé d’une allée au 13 bustes de savants, un village colonial typique, des boutiques de souvenirs, des cafés (etc) et l’autre plus scientifique et beaucoup plus récent où une plaque d’acier indique au millimètre près « La Mitad del Mundo ». Nous avons donc pu poser un pied dans l’hémisphère sud et l’autre dans l’hémisphère nord sans grand effort.

Otavalo3

Nous continuons notre route vers le nord en faisant une halte à Otavalo, paisible village cerné de hautes montagnes où persiste les coutumes vestimentaires et culturelles les plus vivantes d’Equateur. La bourgade possède l’un des marchés les plus réputé du pays où l’on prend énormément de plaisir à découvrir l’artisanat indien, admirer les tissages superbes, les ponchos, les lainages, les chapeaux, tapis (etc), et un marché couvert alimentaire très vivant et coloré où abondent les légumes, les fruits, les pains, les viandes et autres. L’on y mange les spécialités locales dans des petites « loges » ’rustiques’ pour 1 dollar le repas et c’est excellent.