Machu Picchu

A notre grand bonheur, Eric et Virginie débarquent mercredi 19 à l’aéroport de Cuzco. Quelle joie que de les retrouver et de pouvoir partager avec eux quelques jours de découverte à travers ce pays extraordinaire.

Après un premier jour consacré à la visite de la ville où nous les avons conduits dans les principaux sites et dans les marchés typiques où règne une animation constante, nous avons rejoint le camping pour une bonne nuit de sommeil car le départ pour le site du Machu Picchu est prévu à 3 h 45 le lendemain matin.

MachuPicchu1

La nuit fut donc relativement courte mais le jeudi matin nous sommes tout heureux de nous rendre sur le plus beau sanctuaire historique Inca d’Amérique du Sud. Pour l’atteindre, une heure et demie de taxi qui nous dépose à Ollantaytambo, petit village au fond de la vallée sacrée où coule le tumultueux rio Urubamba. De là, on embarque dans le train le plus cher du monde, le « Pérurail » (68 dollars A/R) qui nous amène en 1 h 30 jusqu’à Aguas Calientes à travers des paysages sublimes où l’on aperçoit le chemin que les Incas utilisés pour éviter les occupants Espagnols. Un dernier bus nous conduit à l’entrée du site vers 8 heures.

C’est une grande émotion que de pénétrer dans ce lieu mythique : ‘la cité perdue’ au milieu d’un écrin de montagnes est une véritable splendeur. Il faut beaucoup marcher pour atteindre la montagne Machu Picchu d’où l’on peut admirer le site entier mais nos efforts sont récompensés devant la vue spectaculaire de la ville morte.

MachuPicchu5

Cette ville était-elle la dernière capitale Inca ? La résidence d’un empereur ? Un temple dont le culte était consacrée au soleil ou autre ? A ce jour, les archéologues ne connaissent pas encore ce secret. Il se dit que les Incas l’auraient abandonné afin de fuir les envahisseurs espagnols qui pourtant ne découvrirent jamais le site. Il fut ainsi oublié jusqu’à sa découverte en 1911 par un explorateur américain Hiram Bingham ; en 1983, il fut classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco et déclaré l’une des 7 Merveilles du Monde en 2007.

MachuPicchu18

La cité présente deux zones très distinctes : l’une agricole aux terrasses superposées dont l’ingénieux système d’irrigation alimente les canalisations empierrées et l’autre urbaine avec les ruines des habitations, des temples (soleil et lune), les portes d’accès à la ville, les escaliers taillés dans la roche, les différents quartiers (etc). Aujourd’hui, chacun avance des hypothèses différentes sur le passé de ce lieu mythique mais on imagine facilement la vie effervescente qui y régnait.