Cuzco

En attendant Eric et Virginie, nous nous sommes installés dans le seul et unique camping sur les hauteurs de Cuzco, le Quinta Lala. Nous retrouvons la famille Marcadier, et croisée à Puno passerons quelques jours très agréables en leur compagnie. Nous saluons l’enthousiasme, la patiente, la gentillesse de ce jeune couple, Nathalie et Fred parti dans une grande aventure avec leurs adorables 3 garçons : Evan, Matthis et Enzo. Quel courage, quelle ténacité que d’organiser chaque jour l’emploi du temps d’une telle tribu à l’autre bout du monde (site : http://www.tribu-marcadier.com). Nous espérons les retrouver sur notre chemin.

cuzco12

Le camping nous permet de laisser le camping-car en sécurité et de partir à la découverte de la ville qui ne manque pas d’intérêts. Cuzco est une très belle ville coloniale construite en majorité sur les vestiges Inca. Partout, il reste des murs de pierres de plusieurs tonnes alignées impeccablement (voir la pierre aux douze angles), des ruelles très étroites dominées par de superbes balcons en bois sculptés ; on découvre la cathédrale baroque imposante qui trône sur la belle place des Armes, des dizaines d’églises aussi belles les unes que les autres, des quartiers pittoresques aux maisonnette blanches dans les petites rues escarpées, des marchés typiques alimentaires ou encore des échoppes d’artisanats locaux, des musées d’arts précolombiens, archéologiques, (etc) .

Cuzco15

Cuzco est magnifique, très riche en histoire, débordante de vie et située dans un site somptueux de montagnes « la vallée sacrée des Incas » dans lequel nous découvrirons bientôt le mythique Machu Picchu.

Cuzco11

En vrac :

Nous étions déjà « regardés » comme des extra-terrestres au Chili et en Argentine mais moins qu’ici ; le Pérou est beaucoup plus pauvre et nous y attisons davantage la convoitise, l’insécurité est bien plus évidente et nous faisons très attention Dès lors, nous préférons éviter de nous montrer avec le véhicule et nous promener à pied ; mais il est parfois difficile de trouver un stationnement sécurisé.

L’an dernier aux ruines de Sacsaywaman, forteresse Inca, un touriste a été tué parce qu’il refusait de donner son appareil photo.

Nous avons retrouvé Noémie et Valentin dans les rues de Cuzco et ils nous ont appris que 2 français avaient été pillés lors d’un braquage à l’arme à feu du bus dans lequel ils voyageaient de nuit (à proscrire).

Bon, nous pour le moment nous n’avons pas eu de problème avec la population que nous trouvons sympathique et souriante mais davantage avec la police qui tente de nous soutirer de l’argent. Exemple : à l’arrivée d’une ville, on demande notre chemin, un policier nous indique le parcours, nous faisons exactement ce qu’il nous dit, à la sortie de la ville on se fait arrêter, interdit de passer par là, amende de 270 NS soit 80 euros. On a refusé de payer et cette fois, ça a marché mais vu le nombre de fois où l’on est contrôlés ou arrêtés, on se demande si on sortira du pays sans payer une effraction imaginaire.

Les prix ne sont jamais affichés, il faut sans arrêt « négocier ». Le pain est artisanal et excellent. Dans les plats régionaux on trouve le cuy (cochon d’Inde), les brochettes d’Alpaga, l’anticuchos (brochettes de cœur de bœuf)etc. L’apéritif : Le pisco est servi avec du sirop de sucre + du jus de citron vert + glace pilée + blanc d’œuf en neige : le tout mixé et saupoudré de cannelle.