Calama

Depuis San Pedro d’ Atacama nous longeons le désert avec en arrière plan les hauts volcans et du sable, des dunes, des concrétions sous une chaleur écrasante.
Arrivés à l’embranchement qui mène au salar de Chaxa où viennent se nourrir des centaines de flamants roses, nous renonçons à cette soixantaine de kilomètres de piste et rebroussons chemin en direction Calama.

Dès notre arrivée, nous rencontrons Eliane et Jean Michel, dont Martine et Jean Jacques nous avaient raconté les périples à Cafayate. Nous sympathisons immédiatement avec ces jeunes retraités venus en Amérique du Sud pour réaliser le rêve de petite fille d’Eliane : participer au marathon de New York ; ils ont eu de nombreux déboires depuis leur arrivée, le dernier étant le vol de leur camping car en pleine ville et en plein jour ; ils l’on retrouvé 15 jours plus tard « saccagé » mais heureux et Jean Michel , super bricoleur l’a remis en état pour continuer le voyage ; bien sur, ils ont du tout racheté et y ont laissé leurs économies mais ce petit brin de femme adorable et son charmant mari ne manquent ni de volonté ni de courage. Nous passerons ensembles un super réveillon de Noël malgré l’absence de nos familles respectives et le père Noël portera même des cadeaux pour nous quatre.

SanPedro2

La ville de Calama est assez importante et on y trouve quasiment tous les services. Elle tourne en fait autour de la mine de cuivre, l’une des plus importante du pays. Les garçons ont fait des parties de pétanques et y ont même initiés deux chiliens de passage. Evidemment en période de fêtes, nous avons pu arpenter le marché de Noël, découvrir une grande surface très bien achalandée, apprécier les orchestres de rue ; Nous sommes restés 6 jours (une première) dans le camping ombragé, installés sous d’immenses poivriers avec l’ eau, l’électricité, le Wifi et même une machine à laver à disposition mais surtout en compagnie de nos voisins français. De plus, nous étions accompagnés des 6 ou 7 chiens du propriétaire qui étaient particulièrement gentils, et de quelques lamas gourmands.

SanPedro4

Nous étions tristes de quitter Eliane et Jean Michel qui devraient recevoir leur démarreur ce jour même mais il faut bien continuer le voyage d’autant que bientôt notre fils et notre belle fille nous rejoindrons à Cuzco. Nous nous promettons de rester en contact et de se retrouver un jour en France.