L'aventure commence ...

Nous sommes partis samedi matin pour Sète en empruntant les chemins de traverse puisque nous devions nous présenter à l’embarcadère vers 17 h dimanche 3 février. Nous avons pris sans nous presser les petites routes de Verfeil, Mazamet, Saint Pons, Mèze, Balaruc. Cependant, lors de notre halte pour le repas de midi devant un magnifique prieuré construit en 807 par Charlemagne la compagnie maritime nous a téléphoné pour nous annoncer que notre traversée était annulée !



Après les premiers moments de « déception et de colère » nous avons décidé de poursuivre jusqu’à Sète pour connaître les modalités de dédommagement. (Remboursement de la réservation Aller, indemnisation de 100 euros et traversée gratuite d’Algéciras / Tanger). Pas le choix, nous sommes partis pour la traversée de l’Espagne (1500 km) à 16 heures samedi après midi et sommes arrivés à l’embarcadère d’Algéciras 1 heure avant le départ sur un bateau pas franchement « touristique » puisqu’il ne transportait que des routiers mais heureux de pouvoir traverser pour notre destination.

A 15 heures dimanche nous débarquions à Tanger et à 17 heures nous étions installés dans un splendide camping devant la grotte d’Hercule creusé par la mer au cap Spartel qui domine le l’océan. Après une bonne nuit réparatrice nous allons visiter en ce lundi matin Tanger en attendant nos amis qui ont embarqué comme initialement prévu sur le bateau de Sète Tanger grâce à la petite taille de leur T4.



Nous visitons la vieille ville qui surplombe la mer, avec ses minuscules ruelles, ses maisons blanches, ses portes cloutées aux couleurs vives, puis nous nous promenons sur la plage et faisons le tour de notre super camping.