Norvège, suite ...



La construction de l’échelle à saumons de Fiskumfoss fut terminée en 1975. Elle compte parmi les plus longues d’Europe avec ses 291 mètres de long et ses 77 marches de rivière que les saumons doivent franchir pour monter les 34,5 mètres de hauteur de la chute.



Le saumon destiné a être fumé doit peser plus de 5 kg (l’idéal entre 7 et 10 kg). Il est découpé en filets et les arrêtes minutieusement retirées. Les morceaux non utilisés sont excellents dans une soupe de poisson ou une spécialité de la province de Namdal (saumon séché avec pommes de terre et salade). Une fois prêts les filets sont soigneusement séchés (il est même conseillé de les laisser quelques heures à l’air libre). Après avoir posé le filet côté peau vers le bas dans un récipient spécialement conçu à cet effet, on ajoute un mélange de sel, de sucre et de divers épices. On saupoudre ensuite le deuxième filet avec le même mélange avant de le placer côté chair vers le bas sur le premier morceau. Chaque fumeur de saumon garde secrètement la recette de son mélange! Les filets sont fumés ainsi pendant 2 à 3 jours selon leur taille et retournés une fois par jour. Le fumage est essentiel, on prépare d’abord un feu de bois de feuillu. Lorsque les braises rougeoient suffisamment le feu est étouffé avec des branches de feuillus et un peu de genévrier. Il ne doit y avoir aucune flamme mais que de la fumée ! Le saumon doit être fumé à froid! Les filets sont suspendus ou posés dans une salle de fumage pendant 12 à 20 heures.




Photos prises dans le village minier de Roros classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Les vieilles maisons de caractère (de la plus minuscule masure aux plus grandes destinées aux directeurs de la mine), une fonderie (reconvertie en musée), les terrils, les chemins caillouteux , les couleurs. L’ensemble surplombé par l’église au milieu du cimetière où parait-il l’emploi du défunt est inscrit sur la pierre tombale (nous, on a pas su lire) c’est un site vraiment émouvant où l’on imagine aisément la dureté de la vie des mineurs et de leur famille il n’y a pas si longtemps que ça puisque jusqu’en 1977 on y exploita le cuivre.



Vous reconnaîtrez certainement les tremplins de saut à skis de Lillehammer au centre du grand et magnifique parc Olympique d’où nous avons pu assister aux entraînements des sauteurs sur le tremplin d’été (en céramique et sur lequel ruisselle une eau glacée). Impressionnant !



Et quelques photos d’Oslo, la capitale norvégienne en plein chantier! Des travaux gigantesques partout. A part ça, une grande ville où se mélangent des bâtiments ultra modernes et les architectures anciennes parsemés de vastes parcs et de rues piétonnes, très fréquentées! Nous on préfère la nature donc on ne s’est pas attardé.



Nous avons visités parmi de nombreuses églises en « bois debout » celle de Heddal. La plus belle de tout le pays avec ses trois nefs ! Quel travail (nous vous donnons quelques renseignements sur ses constructions étonnantes toute en bois du sol au plafond, tuiles comprises ! «et si belles !)



« Des poteaux corniers, entre lesquels sont interposés des panneaux de planches verticaux (bois debout !), le tout encastré dans des grandes poutres horizontales. Les assemblages se font par encastrement, ni chevilles, ni clous ne sont utilisés. Les croix de Saint André et les arcs en plein cintre servent de contreventement et consolident les constructions ».