Retour ...

Le démâtage a lieu cette fois-ci à Port La Nouvelle puisque nous avons choisi d’emprunter les canaux de jonction et de la Robine pour notre retour à Port Sud. La préparation est longue (enlever-plier les voiles, dévisser les haubans …) mais la grue ne met que 20 minutes pour déposer le mat sur les croisillons que nous avons préalablement fixés au pont du bateau : coût de l’opération 80 €.



L’Embellie retrouve l’eau douce du canal et les nombreux orages rincent le sel marin accumulé depuis notre départ. L’île Sainte Lucie est notre première étape. Les éclaircies sont rares entre la brume épaisse et les nappes de brouillard mais l’endroit est formidable. D’un côté l’étang de l’Ayrolle et les salins où l’on aperçoit toutes sortes d’oiseaux (flamants roses, hérons, aigrettes…), de l’autre la réserve naturelle de l’île où l’on se promène à travers une végétation riche et variée en admirant biches et écureuils !





Nous traversons ensuite les vieux quartiers de Narbonne, et remontons jusqu’à l’écluse de Moussoulens où les portes s’ouvrent sur l’Aude : 600 mètres d’eau haute et boueuse à cause des pluies diluviennes qui sévissent dans la région. Lorsque nous rentrons dans l’écluse de Gailhousty nous voyons la séparation franche de l’eau marron et opaque avec celle plus claire du canal du midi.