Au revoir les Baléares ...

Le temps s’est gâté et les rhumatismes de Michel reviennent avec l’humidité ambiante ...
Le capitaine se « coince » ; mieux vaut se rapprocher du continent avant qu’il ne rouille !
Nous avons donc décidé de traverser en profitant d’une petite amélioration météorologique qui prévoyait du vent de sud-ouest force 4 à 5.Toute la nuit nous avons eu le vent contre nous (Nord-ouest force 6 à 7) et une grosse mer ! Rien de tel pour vous tenir éveillés !



Mais au lever du jour, le sud-ouest est arrivé et nous avons apprécié la journée de navigation. Les dauphins nous ont accompagné un petit bout de route, nous avons pu admirer un cachalot soufflant des énormes gerbes d’eau et des thons chassant un banc de sardines...



Au cours de la nuit suivante, malgré une mer croisée nous sommes arrivés au Cap Creux. Cependant les nuages rendaient la nuit totalement noire et c’est avec l’aide du GPS que nous sommes rentrés dans la jolie baie de Port Llégat. Nous avons eu du mal à reconnaître les lieux alors que nous avions l’habitude d’y ancrer les années précédentes ! Des lumières rouges et vertes, des feux clignotants, des bouées de délimitation, des bateaux bien alignés … l’anse a été aménagée et est devenue bien sûr payante !



Nous sommes amarrés à un corps mort, ce qui nous permet de laisser le bateau et profiter des diverses ballades (île, village de Port Llégat, Cadaquès...), sans oublier les parties de pêche.