Nous partons le vendredi 8 mai pour les îles Lavezzi, propriété de la Corse ! Nous voilà de retour en France. Nous ancrons dans la Cala Giunco.

46-Lavezzi1

Dans ce parc naturel inhabité où la faune et la flore sont protégées, le souvenir émouvant du terrible naufrage de la Sémillante tourmente encore les lieux. Deux cimetières et une chapelle blanchie remémorent l'histoire de ce terrible naufrage:
"C'était le 14 Février 1855 que le navire avait quitté Toulon avec 750 hommes à bord pour le front de Crimée où le siège de Sébastopol réclamait de constants renforts. Le 15, alors que la tempête faisait rage et qu'un brouillard empêchait toute visibilité, la frégate s'engagea dans les bouches de Bonifacio. Mutilé par les vagues, son gouvernail vraisemblablement arraché, il s'écrasa sur les îlots rocheux. Le berger de l'île Lavezzi fut le seul témoin de la catastrophe. Aucun des marins et soldats ne survécut. La plupart furent inhumés dans deux cimetières sur l'île Lavezzi, les autres sur les îles voisines."

46-Lavezzi

A l’extrémité sud-est, un phare balise le détroit entre la Corse et la Sardaigne, zone encore aujourd’hui, parmi les plus dangereuses de Méditerranée. Entre d’immenses blocs de granit polis et une prairie aride nous suivons scrupuleusement le chemin balisé et découvrons de nombreuses petites plages paradisiaques.

46-Lavezzi2

Dès l'arrivée massive des touristes amenés par des bateaux de promenade nous quittons cet autre bel endroit, pour Bonifacio.