Eric & Virginie

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

18 mar. 2015

Traversée en Sardaigne

Nous quittons l'ile de la Galite le mardi 17 mars à 9 h 40 .

35-La Galite

Nous croisons des bancs de dauphins à 3 reprises et voyons 2 poissons Lune, pourtant, la navigation est difficile car nous avons le vent de face. Vadrouille a du mal à remonter sur bâbord, nous faisant carrément revenir sur nos pas, du coup nous choisissons la route tribord où il remonte le mieux. Avec l’appui du moteur souvent indispensable en méditerranée nous rallongeons ainsi le trajet initial de 22 miles ; nous mettons 25 heures pour 122 miles parcourus.

35-Traversée

Arrivés dans le Golfe de Palma au Sud de la Sardaigne, nous sommes abordés par la Garde di Finanza pour un contrôle de papiers et une inspection du bateau pendant 1 h 30. Eric en profite pour demander si nous pouvons jeter l'ancre dans la baie mais un garde nous indique le port de commerce où nous pouvons passer quelques nuits gratuitement.

35-Sardaigne

Il est 12 h 30 lorsque nous amarrons au port indiqué.

15 mar. 2015

Tabarka et la Galite

Nous revenons sur Tabarka afin de faire les papiers de sortie du territoire, la fouille du bateau et payer la taxe (30 dinars par personne et 3 dinars pour le bateau). Depuis Bizerte, nous mettons 17 heures pour y retourner par une mer un peu agitée avec une houle de 1,5 m. Comme d’habitude, lorsque nous partons, le vent n'est pas trop en notre faveur et à 16 h 30, il s'arrête net. Durant cette navigation, nous avons de nombreux appels de la marine nationale tunisienne qui nous interroge sur notre cap, notre vitesse, la composition de l’équipage, notre position, notre destination, l'immatriculation du bateau, notre provenance..etc.

34-Tabarka

Toute la traversée, nous utilisons le moteur et de nombreux virements de bord sont nécessaires pour que nous gardions au mieux notre cap. Nous apercevons 2 bancs de bonites mais malgré notre super équipement nous n’en attrapons aucune. Quelques heures plus tard, nous nous rendons compte que les cannes se sont emmêlées entre elles, pas étonnant que nous soyons bredouilles !

Nous faisons un accostage de nuit, impeccable, au port de Tabarka puisque nous connaissons bien les lieux !

Actuellement, c'est les vacances scolaires en Tunisie, il y a donc beaucoup de monde qui se balade au port. Nous faisons un bon ravitaillement et achevons rapidement les préparatifs du départ.

34-La Galite

Lundi 16 mars vers 9 h 45, les démarches administratives sont terminées aussi et nous quittons Tabarka pour l'ile de la Galite, archipel à environ 8 heures de Tabarka où nous passons la nuit avant de continuer vers la Sardaigne.

16 fév. 2015

Bizerte

Nous sommes dans le port de pêche de Zarzouna pour le même tarif qu’à Tabarka. L’endroit est très animé la nuit puisque les pêcheurs vendent leurs poissons dans un hangar vers 3 heures du matin pour approvisionner les restaurants, les poissonneries et l'exportation.
En passant d’ailleurs, un bateau de pêche nous abîme le balcon et nous casse le feu tribord. Nous ne trouvons pas de feu vert en ville et Eric doit en fabriquer un à la façon tunisienne avec l'aide d'une boite de conserve et d'une bouteille en plastique verte !

33-Bizerte4

Vendredi 13 février, nous visitons la Médina aux dédales de ruelles enchevêtrées, découvrons le Fort d'Espagne aujourd'hui transformé en théâtre de plein air.
Nous nous promenons ensuite, dans le marché couvert près du vieux port où se mêlent les odeurs de fruits, légumes, poisson, viande, épices et finissons par une balade en ville !

33-Bizerte1

33-Bizerte3

Eric fait la connaissance de Anis qui nous invite chez lui à Menzel-Jemil pour manger un couscous et tajine traditionnel.

33-Bizerte6

Nous prenons un guide pour une visite plus élaborée du vieux Bizerte, véritable labyrinthe d'étroites ruelles, nous apprenons la signification de la main de Fatima, les bains turcs, les hammams...
Il nous montre un menuisier faisant des pieds de chaises avec un tour, une mosquée octogonale, la construction de fer à cheval à l'ancienne, etc.

33-Bizerte2

Le 3 mars, nous fêtons les 17 ans de Morgan avec grillade de côte de bœuf, frites et crêpes pour le dessert !
Pour marquer l’occasion, nous faisons une balade en taxi par la route de la Corniche bordée de villas résidentielles et de plages de sable blanc, avec un arrêt au cap blanc, souvent considéré comme le point le plus au nord du continent africain parce qu’il reste accessible en voiture, mais en réalité ce titre revient au cap Ben Sekka.
Ce jour-là Morgan reçoit de nombreux SMS pour lui souhaiter un heureux anniversaire et les félicitations pour l’obtention de son Brevet.

33-Bizerte0

Durant 4 jours, nous avons du mauvais temps mais décidons malgré tout d’aller voir le spectacle de la mer déchainée.
Les vagues de plus de 4 mètres traversent la digue et nous arrosent abondement. Bella manque de se faire emporter et Morgan est recouvert par une énorme vague ; durant quelques secondes nous avons eu très peur car on ne les voyait plus.

33-Bizerte5

Le beau temps de retour, nous faisons un pique-nique avec nos amis, Anis et Yasmine dans la forêt de Menzel-Jemil, puis retournons au port de Zarzouna par la plage où nous découvrons une épave échouée.
Nous avons marché près de 8 km et passé une très agréable journée.

08 fév. 2015

La traversée pour Bizerte

Après plus de 3 semaines passées à Tabarka, nous partons le dimanche 8 février à 3h10 du matin afin d’arriver de jour à Bizerte. Exactement 30 minutes avant de quitter Tabarka, nous devons aller déclarer que nous allons prendre la mer à la garde nationale.
La météo annonçait un bon vent 3/4 arrière force 5-6 avec des vagues de 2.5m maximum, mais dès la sortie du port il souffle force 6-7 et les vagues sont déjà bien formées. Nous décidons de continuer puisque les prévisions météorologiques étaient plus optimistes.

32-Traversée Bizerte1

Lorsque nous arrivons sous le nimbostratus que nous avions aperçu depuis un bon moment, c’est un déluge de pluie qui nous tombe dessus et le vent forcit davantage. Linda et Morgan sont malades et restent au lit toute la traversée.

32-Traversée Bizerte2

Durant presque 3 heures nous affrontons un force 8 arrière et des vagues de plus de 3m. Mais dans de telles conditions et avec juste 2m de génois déroulé, nous battons notre record de vitesse à 8.1 nœuds. Nous avons ensuite durant une petite heure, une légère accalmie avec même, l’apparition du soleil mais le mauvais temps reprend ensuite de plus belle !
Après 71 milles parcourus en 12h35 de navigation fatigante et éprouvante, nous arrivons au niveau du port de pêche de Bizerte. Sous la tempête, la pluie est si violente qu’elle nous empêche de voir s’il y a un obstacle sur notre route nous obligeant à aller tout doucement et c’est ainsi et enfin que nous rentrons au port.

16 janv. 2015

Tabarka

Le vendredi 16 janvier en début d'après-midi et sous un soleil de plomb, nous approchons des côtes tunisiennes et sommes abordés en mer par la vedette de la garde maritime nationale qui nous demande d'appeler sur le canal 16 afin de déclarer notre arrivée à Tabarka. Après l’accostage dans le port, nous sommes conduits au bureau de la police pour faire la déclaration d'entrée sur le territoire tunisien, puis à la douane pour le contrôle des papiers et pour finir, la fouille du bateau. Nous payons une taxe valable pour l'année 2015 dans le port, le double du tonnage du bateau 32DT (soit environ 16€).

31-Tabarka3

Le prix du port est d’1 dinar du mètre, c'est à dire pour nous 13.50 DT soit 6,50 euros la nuit. Eric négocie en plus, l'eau et l'électricité pour 20DT les 8 jours soit 9,10 euros (normalement 5DT l'eau et 5DT l'électricité par jour). Ce n’est pas cher mais il n'y a aucune commodité (toilettes, wifi ...). Depuis le printemps arabe, il y deux ans, le prix du stationnement est fixé par le gouvernement et n'est donc plus négociable.

31-Tabarka1

Tabarka est une ville typique dont l’immense plage n’est pas très propre en cette saison où les touristes sont rares. Le liège, la pêche aux langoustes et le corail rouge sont les principaux centres d’intérêts de cette ville côtière qui s’anime surtout l'été, lors du très réputé festival de Jazz.
Les gens sont avenants et aiment discuter avec nous, ils nous souhaitent la bienvenue à tout moment !
Nous découvrons la belle promenade aménagée le long des aiguilles sculptés par l'érosion, rochers ocres aux arrêtes acérées de 20 à 25 m de haut, contre lesquels les vagues viennent se briser.

31-Tabarka4

Lors des promenades, nous souhaitions nous faire « discrets », mais Bella attire les regards et nous sommes constamment arrêtés pour la prise de photos. Dans tout le pays des chiens errants devenus complètement sauvages, s’attaquent à la population, du coup, les tunisiens ont extrêmement peurs de ces animaux. Les clichés sont donc pris rapidement en espérant que la chienne ne bouge pas d'un poil sinon tout le monde s’éparpille en courant ou reste pétrifier de peur ! C'est marrant pour nous en tout cas !
Le temps à changer et la météo n'étant pas clémente, pluies fréquentes et vents parfois violents, nous en profitons pour faire des petits travaux de finition (peinture, liège, etc...)
Dans Tabarka, il y a des quincailleries bien achalandées et les prix sont vraiment attractifs, comme le pinceau à 0,50€, la lasure et la peinture blanche à 3 € le litre.

31-Tabarka2

Pour vous donner un ordre d’idée des prix alimentaires, un Kebab + frites, (bien meilleur qu'en France !) coûte 1.25€, l’assiette bien remplie d’un excellent couscous à l'agneau est à 4 €, le gâteau de légumes (c’est un genre de flan (un régal !), au Maclub (genre de kebab avec une pâte à pizza épaisse) + des frites se vend 1.75€, le poulet rôti badigeonné d'épices est à environ 3€, comme le kg de raie achetée en direct aux pêcheurs (et préparée pour la cuisson !), le thé à la menthe est à 0.30€ (à ce prix-là, nous allons souvent au bar pour le boire).

31-Tabarka5

En allant visiter le phare de Tabarka, nous rencontrons Yasser avec qui nous sympathisons.
Il nous invite à passer l’après-midi chez lui où nous échangeons sur ce que nous faisons dans la vie, les styles de musique, la TV, internet, avec des boissons, gâteaux,...

13 janv. 2015

Traversée en Tunisie

Un bon créneau météo nous permet de prendre la mer le mardi 13 janvier à 16 h pour 3 jours environ. Au début, nous partons avec du bon pré, mais par la suite, afin de garder notre cap nous sommes obligés de redescendre au vent et de faire de nombreux virements.

46-Traversée Tunisie1.JPG

Morgan et Eric pêchent une jolie bonite ce qui procure une grande joie sur le bateau et beaucoup d'occupations pour préparer des carpaccios, des grillades... Pour notre première nuit, Morgan aperçoit des dauphins illuminés par le plancton. Ils jouent dans le sillage du bateau et nous font un spectacle nocturne magique durant 30mn avant de s'éloigner vers le large.

46-Traversée Tunisie5.JPG

Le vent change sans cesse de direction mais ne forcit pas, ce qui nous oblige à allumer le moteur la plupart du temps.

Nous avons du soleil durant toute la traversée avec les nuits fraîches et noires du fait que le dernier croissant de lune ne se lève que quelques heures pour nous éclairer.

Pour les repas, c'est Eric qui cuisine car il n'est pas malade lorsque le bateau tangue dans tous les sens! Nous mangeons froid le midi et chaud le soir. Nos journées sont longues, de plus il n'y a rien à l'horizon et nos occupations sont limitées car le bateau bouge beaucoup trop pour jouer aux cartes ou même lire.

Pour la veille, la nuit est assurée par Eric et Virginie puis la journée, nous faisons chacun notre tour avec les enfants en alternant pour essayer de dormir quelques heures. C'est long, la fatigue se fait ressentir et il devient difficile d'assurer les veilles surtout la dernière nuit. Pourtant à l'approche des côtes algériennes nous devons redoubler de vigilance car nous croisons de nombreux porte conteneur et autres.

C'est long, la fatigue se fait ressentir et il devient difficile d'assurer les veilles de nuit.Pourtant à l'approche des côtes algériennes nous devons redoubler de vigilance car nous croisons de nombreux bateaux.

47-Tunisie1.JPG

Enfin nous atteignons le port de Tabarka après 292 milles et 69h de navigation mouvementée.

05 janv. 2015

D' Ibiza vers Minorque

Vendredi 2 Janvier 2015 à 17 h,nous quittons l'île d'Ibiza afin de remonter vers Minorque pour nous préparer à la traversée vers la Tunisie. Un vent arrière de force 4 nous permet d'avancer en moyenne à 5,5 nœuds avec des pointes à 7,2 nœuds. Nous avions pensé faire une halte aux îles Cabreras mais finalement comme nous n'avions pas effectué les formalités d'entrée obligatoires et afin de ne pas risquer d'y être "refoulés", nous les passons et atteignons Porto Petro à l'Ouest de Mallorque après 17 h 30 de navigation.

43-Mallorque2.JPG

Nous ancrons dans une crique entourée d'une forêt de pins. C'est la cala d'Es Homes Morts aux fonds sablonneux et à l'eau limpide. Nous débarquons avec le zodiac sur la plage et découvrons à 5 minutes à pied, Porto Petro, charmant village avec son petit port.

44-Porto Petro27

Nous assistons à la fête du 5 janvier, qui correspond à nos fêtes de fin d'année, où trois rois mages sur un char, acheminé par la mer, distribuent des cadeaux et des friandises aux enfants.

44-Porto Petro21.JPG



Nous rencontrons Sam qui fait une halte avec son voilier de 9m avant de traverser pour les Antilles et partageons avec lui une soirée fort sympathique. Nous partons le samedi 10 janvier à 4 h 45, en direction de Mahon sur l'île de Minorque pour notre dernière escale avant de traverser pour la Tunisie. Nous prenons une nuit au port pour nous ravitailler en eau, carburant et alimentation. Nous voilà prêt pour traverser !

Nous voilà prêt pour traverser !

45-Mahon7.JPG

01 janv. 2015

Passage à la nouvelle année

Mardi 30 Décembre, nous quittons définitivement San Antonio pour retourner à Espalmador où nous passerons le jour de l'an.

42-Espalmador1.JPG

Pour le repas du 31, nous cuisinons tous ensemble une paëlla et nous nous régalons !

42-Espalmador23

Nous vous souhaitons à tous une Bonne et Heureuse Année 2015 !

42-Espalmador18

24 déc. 2014

Noël

Nous attendons avec impatience l'arrivée de Michel, Monique, Olivia et Happy qui nous rejoignent pour les fêtes de Noël. Ils arrivent enfin le dimanche 21 décembre au club nautique d'Ibiza où nous passons juste une nuit car le port est rudimentaire et hors de prix (72€ la nuit). Le beau temps est avec nous : plus de vent, soleil radieux, mer très calme et température très clémente pour un mois de décembre.

26-Ibiza.JPG

Le lundi matin nous visitons tous ensembles la vieille ville d'Ibiza, la Dalt Vila et dans l'après-midi nous naviguons vers l'île d'Espalmador où nous aurons le temps de faire une petite balade en soirée sur la plage avant un somptueux coucher de soleil.

26-Ibiza16.JPG

Le lendemain nous visitons le parc et nous nous baladons sur la superbe plage désertique à cette époque de l'année. Le temps est magnifique mais l'eau bien-que très claire est assez fraîche ; cependant les plus téméraires traverserons la passe avec de l'eau jusqu'aux genoux jusqu'à l'île de Formentera. Vers 13h30 nous reprenons la mer d'huile en direction de San Antonio où nous mouillons pour la nuit dans la baie.

26-Espalmador18.JPG

Dans la matinée du mercredi, dans l'attente du passage du père Noël, nous rentrons dans la marina de Port Antoni qui accueille des bateaux "de riches, voir de très riches". Les prestations sont très haut de gamme par rapport au prix de la nuit (33 euros), de plus nous avons eu chacun une coupe de champagne offerte dans le restaurant "classe 1 du club"... ça c'est énorme ! Nous visitons la ville et faisons du shopping pour la préparation de la fête de la "Natividad"; les habitants et les commerçants sont ravis de voir des touristes étrangers en cette saison et nous sommes partout très bien accueillis.

26-San Antonio8.JPG

Dans cette semaine d'heureuses retrouvailles, nous avons découvert une île paradisiaque, péché dans une mer limpide, fait des balades magiques dans des sites fabuleux, des repas gargantuesques, des parties de cartes endiablées, admiré des paysages de carte postale et partagé tant de joies que le samedi 27 très tôt le matin le départ et la séparation sont difficiles . Cette entracte est passée trop vite d'autant que le temps somptueux, nous a permis d'en profiter à fond...Vivement les semaines à 10 jours !

17 déc. 2014

Talamanca - Formentera

Nous ancrons dans la Cala Talamanca juste à côté du Port de la capitale mais il faut tout de même 40 minutes à pied pour nous rendre au centre ville d'Ibiza. Nous faisons un tour de reconnaissance pour les prix des marinas, les sites à visiter et nous réapprovisionner en produits frais.

25-Formentera.JPG

Après 2 jours secoués par la houle nous préférons aller dans une anse pas loin du port de Formentera. C'est un endroit très bien abrité où nous passons 5 jours. Nous allons en ville en Zodiac en passant par un étang et faisons des balades sur le rivage.

25-Baie Formentera.JPG

15 déc. 2014

Espalmador

C'est une île entre Ibiza et Formentera , trés convoitée en été où plus de 1000 bateaux s'ancrent face à ce merveilleux domaine privé. Les promenades à terre sont interdites en dehors des espaces limités donnant sur les plages de l'île d'Espalmador. A cette période nous sommes seuls et pouvons profiter de longues balades sur le sable blanc et trouvons plein de trésors rejetés par la mer.

24-Espalmador

Lundi 8 Décembre, un coup de vent force 8-9 est annoncé, nous allons nous abriter au seul port de Formentera. Il est minuscule mais accueille les ferries qui traversent de Formentera à Ibiza pour environ 26,80€ par personne. A chaque départ ou arrivée de l'un d'eux, les bâteaux de plaisance sont secoués par leurs remous énormes.

24-Espalmador15

30 nov. 2014

San Antonio

Avant d'arriver dans la baie de San Antonio, Morgan aperçoit 2 ailerons à côté du bateau. Ce sont des grands dauphins d'environ 3.5m d'envergure. Ils sont magnifiques mais cependant trop rapides pour les prendre en photo. Nous avons assisté à un beau spectacle!

23-San Antonio4

San Antonio est une ville touristique et moderne avec de grands immeubles, des rues bondées de magasins, de restaurants et même le bus discothèque conduisant à Ibiza. Nous ancrons non loin du port dans la baie au milieu de bouées malgré, encore pas mal de houle.

23-San Antonio8

La météo annonce un nouveau coup de vent, trop exposés, nous préférons prendre une nuit au port afin de bien nous reposer et de nous rapprocher de la ville. San Antonio de Portmany est un vaste port paisible à l'accueil convivial, ultra propre et avec de la musique douce à tous les pontons et même dans les douches ! Tout ça pour 33€ la nuit.

23-San Antonio9

Nous partons le mercredi 3 décembre pour la Cala Salada à 1h du port. Mais la houle persistante est insupportable et nous n'y passons qu'une nuit agitée et repartons dès le matin pour la Cala Badella à 2h30 de là.

28 nov. 2014

Portinax

Nous précipitons souvent nos escales car la météo annonce en permanence des coups de vent fort et il faut absolument trouver des abris en fonction du vent signalé.

22-Portinax1

Lorsque nous arrivons dans l'aprés-midi dans la crique, il y a une anse bien protegée mais des particuliers ont fabriqués une trentaines d'amarres sauvages attachées anarchiquement, cordes accrochées à une épave de bateau ou à 2 bidons cimentés, à des pneus..etc. Vu le poid de notre bateau nous ne pouvons pas nous accrocher à ces fragiles bouées ni ancrer dans ce capharnaüm .

22-Portinax3

Nous allons donc, jeter l'ancre dans un endroit plus exposé, face au village et à la plage.

27 nov. 2014

Traversée pour Ibiza

Jeudi 27 Novembre, 3h45, nous partons pour Ibiza. Nous faisons en moyenne 5 noeuds à la voile, la navigation est bien plus agréable sans moteur.

21-Traversée Ibiza

Vers 11h, un nuage nous amène la pluie et nous sommes tout à coup surpris par un brusque coup de vent fort. Sous une pluie battante, et à toute allure, nous réduisons la grand voile et le genois. Le bateau reste tout de même un peu gité et avance à 4.5 noeuds. Ca n'a durée que 30mn mais cela a été très intense !

21-Traversée Ibiza1.JPG

Le vent reste tout de même assez fort, à allure petit largue, nous atteignons la vitesse de 7.5 noeuds. C'est notre record pour le moment !

25 nov. 2014

Puerto Sant Andratx

Mardi 25 Novembre, nous continuons notre tour de l'île et allons à Puerto Andratx au moteur encore une fois Il nous faudra 6h30 .. c'est long ...

Arrivés là-bas, il est formellement interdit d'ancrer mais il faut s'amarrer aux bouées payantes !

Le lendemain matin, un homme en Zodiac vient taper au bateau et nous demande de payer 25€ pour la nuit ! (pas d'eau, pas d'électricité et aucunes commodités). Nous lui expliquons (à causé a hora, habla mucho bien espanol !) que nous sommes arrivés de nuit et que nous repartons de suite et nous ne payons donc pas cette fameuse nuit.

20-Andratx

Nous pensions rester à Andratx gratuitement à l'ancre comme c'etait encore possible il n'y a pas si longtemps aux dires des autres navigateurs.

Nous sortons de la baie et nous ancrons en mer car le mauvais temps ne nous permet pas de traverser de suite pour Ibiza.

Mais y a beaucoup de houle, du coup de nuit, nous retournons aux bouées. De toute manière, nous partons à 3h du matin. Nous avons joué un peu aux pirates (normal Morgan est à bord!) mais nous avons apprécié de bien dormir.

19 nov. 2014

Puerto Soller

Mercredi 19 Novembre, nous prenons la mer vers la ville de Puerto Soller située sur la moitié nord de Mallorque . Pas de vent et pas de mer, nous faisons du moteur durant 6h, c'est long et ennuyeux.

19-Puerto Soller3

Ce site ne manque pas de charme avec une plage qui ceinture toute la baie et un petit train qui amène les passagers à travers Soller et Palma, capitale de l'île.

19-Puerto Soller2.JPG

Nous en profitons pour visiter cette ville magnifique mais trop touristique à notre goût !

19-Soller1

08 nov. 2014

Baie de Pollença

La baie de Pollença est giganstesque, le village est au premier plan sur fond des montagnes pyrénéennes. Nous parcourons la ville à la recherche d'eau et d'une connexion internet. Jusqu'à maintenant nous nous sommes débrouillés pour trouver de l'eau gratuite mais dans cette marina privée c'est 10€ pour faire le plein des cuves ! Du bord, nous captons le wifi d'un restaurant. Nous faisons donc tous les jours le déplacement en zodiac afin de travailler sur le site. Le temps commence à se dégrader, nous sentons peu à peu l'hiver s'installer.

18-Baie Pollença5

La verdure nous manque et dès le samedi 15 Novembre nous partons vers l'île de Formentor à 1h de notre mouillage actuel. Dans une belle fôret de pins on entrevoit des maisons immenses.

18-Cala Posada8

Nous partons pour la Cala Murta. Les fonds sont magnifiques et le point de vue est à ne pas manquer. En promenade, perchés sur un haut rocher nous surplombons d'un côté la baie superbe, de l'autre la cale dans laquelle nous apercevons notre bateau (qui flotte) et en face l'immensité de la mer !

18-Cala Murta5

Mardi 18 Novembre, nous partons cette fois-ci pour la Punta de la Taulera. C'est un lac de montagne !

26-Punta Taulera7.JPG

Après une très agréable balade, nous ne résistons pas à une petite plongée dans l'eau à 19°C.

07 nov. 2014

Traversée Mallorque

Vendredi 7 Novembre, nous décidons de partir à 13h30 pour la baie de Pollença à Mallorque. Un vent de force 5 nous permet de naviguer quasi-entièrement à la voile. Durant les rafales, nous atteignons la vitesse de 6,5 noeuds.

17-Mallorque1

La direction du vent nous oblige à faire des virements de bord afin de pouvoir atteindre notre destination.

17-Mallorque2

Nous arrivons de nuit à 23h15. Ce fut une bonne traversée d'une dizaine d'heures dont seulement 2 au moteur.

06 nov. 2014

Cala Degollador et Ciudadela

Le Jeudi 6 Novembre en debut d'aprés-midi, vu que nous sommes encore trop éloignés de la ville, nous allons donc à la Cala Dégollador bien plus proche.

16-Cala Degollador1.JPG

Elle n'est pas beaucoup plus large que la précédente, le vent souffle de côté, du coup nous nous accrochons avec corde et chaine à Tribord et 2 ancres à Babord sans compter l'ancre avant bien sûr. Nous sommes bien ancrés.

16-Ciutadella2.JPG

Nous pouvons enfin aller visiter l'ancienne capitale. C'est une petite ville aux ruelles étroites et sinueuses, avec une cathédale magnifique.

05 nov. 2014

Cala Blanès

Mercredi 5 Novembre, malgré le mauvais temps, nous quittons la Cala San Andria pour essayer de se rapprocher de Ciudadela.

15-CalaBlanès1

Un autre coup de vent est annoncé pour cette nuit et nous sommes trop secoués. Nous nous dirigeons vers la Cala Blanés qui se situe à 10mn plus loin de Ciudadela.

15-CalaBlanès

Comme elle est étroite nous nous accrochons avec cordes et chaines de chaque côté du bateau afin de ne pas tourner.

- page 2 de 4 -